DEVOID : Interview du guitariste et fondateur Shad Mae

Devoid band 2022

DEVOID, groupe Français originaire de Brest, est l’actuel projet de Shad Mae (ex-SHADYON). Après un premier album en 2017, le groupe remet le couvert avec un second opus intitulé Lonely Eye Movement. Shad nous parle aujourd’hui de son projet et de cette nouvelle sortie.

Joël : Hello Shad, peux-tu nous présenter les membres de ton projet ?

Shad : Le groupe est composé de Carsten 'Lizard' Schulz au chant, moi Shad Mae à la guitare, Gwen Kerjan également à la guitare, Jorris Guilbaud aux claviers, Geoffrey 'Shob' Neau à la basse et Benjamin Lesous à la batterie.

Joël : Quelles sont tes plus importantes influences dans le metal ou hors d’ailleurs ?

Shad : Mes principales influences sont le hard FM des années 90 avec des groupes comme WHITESNAKE, WINGER, les groupes qui jouaient à double guitare aussi comme THIN LIZZY.  Mais j’ai un côté sombre malgré le fait que j’apprécie moyennement les chants gutturaux, un groupe comme IN FLAMES m’a marqué par le sens de la mélodie. J’ai aussi adoré DEF LEPPARD et leur producteur génialissime Mutt Lange qui a réalisé des albums prodigieux.

Joël : Comment se déroule le processus de création des titres au sein du groupe ?

Shad : Pour le précédent album j’avais tout écrit mais là on avait décidé de faire quelque chose de plus consensuel, j’ai donc écrit avec Gwen la moitié de l’album, les autres morceaux ont été écrits par divers membres du groupe dont Benjamin et Jorris. En fait nous avons pu travailler dans le studio d’enregistrement de Gwen en Vendée, ce qui nous a permis de partager nos visions et donc d’avoir des compositions plus riches de la personnalité de chacun.

Joël : Pourrait-on vous classifier metal progressif ?

Shad : Alors si c’est pour nous mettre dans la même case que DREAM THEATER pas du tout, nous ne sommes vraiment pas dans le metal démonstratif technique. Si tu me dis que ta case correspond à un metal mélodique, qui s’inspire de plusieurs influences et qui cherche à toucher l’âme, qui travaille ses compositions pour donner une émotion alors là tu peux dire que nous sommes metal prog.

Joël : On sent une vraie complicité de l’équipe rythmique basse / batterie

Shad : c’est d’autant plus vrai qu’en plus ils ont enregistré chacun de leur côté ! Mais l’expérience de Goeffrey, son slap, son rythme funk ont beaucoup apporté aux rythmiques de l’album et les ont enrichies.

Joël :  Le chant a bénéficié d’une attention particulière dans la production on a vraiment une impression de justesse dans l’ensemble, une parfaite intégration ?

Shad : Carsten a enregistré en Allemagne et tout le mérite en revient à Gwen qui a peaufiné sa production. On ne cherchait pas à avoir un chant suraigu, on voulait qu’il s’incorpore parfaitement à la musique et ta question nous prouve que l’on n’a pas trop mal réussi notre coup. Le travail de Gwen sur cet album est vraiment titanesque et donne à l’album une vraie dimension.

Devoid - "Lonely Eye Movement" - Official Music Video

Joël : L’utilisation du piano classique apporte un vrai plus dans certaines compositions, pourquoi avoir choisi ce sont plutôt que des nappes de synthétiseurs ?

Shad : Jorris a effectué un travail prodigieux sur cet album et c’est lui qui a voulu ces inserts de piano classique pour son coté plus organique qui tranche avec le reste et apporte au morceau un côté plus profond, une puissance que nous avons vraiment appréciée

Joël : Quel est ton morceau préféré dans ce nouvel album ?

Shad : Sans hésitation aucune je dirai notre premier single, titre de l’album Lonely Eye Movement. Les inserts de piano sont magnifiques, on a même décidé de ne pas mettre de solo sur ce morceau pour rehausser la puissance évocatrice du piano.

Joël : Quel est ton avis sur le Hellfest At Home ? Préfèreriez-vous des showcases en streaming ou bien attendez-vous pour préparer une vraie tournée quand cela sera possible ?

Shad : le monde évolue, la façon de consommer la musique aussi, je pense que Hell Fest at Home est une bonne expérience. Elle a permis aux groupes de pouvoir s’exprimer et toucher un large panel d’auditeurs et les fans ont pu profiter de çà alors que la pandémie ne le permettait pas. Si on me propose un Hell Fest virtuel je signe des deux mains, mais pour le moment on a mis la scène entre parenthèses et nous nous concentrons sur un prochain album afin d’étoffer notre répertoire et surtout pérenniser le succès de cet album et nous ancrer un peu plus encore sur le devant de la scène.

Joël : Un dernier mot pour les fans et les lecteurs de WTH ?

Shad : Merci à des gens comme toi de mettre la lumière sur des groupes comme nous, merci à tous ceux qui achèteront l’album. Ecoutez le vous ne serez pas déçus du travail que nous avons fait et nous espérons vous voir prochainement sur les routes de France pour partager un moment avec vous.

Lem 1

Devoid

Ajouter un commentaire