Chronique : Two Paths - ENSIFERUM

  • Par
  • Le vendredi, 15 septembre 2017 à 14:36
  • Dans Chroniques
  • 0 commentaire

Ensiferum band 2017

Soyons sérieux, vous avez besoin d’une présentation d’ENSIFERUM ? Non, vous avez surtout envie d’en savoir davantage sur leur nouvel album, alors allons-y sans plus tarder !

« Ajattomasta Unesta » ouvre l’album sur un morceau solennel. Une voix féminine mélancolique et aérienne plane au dessus d’une composition lourde, majoritairement composée d’une rythmique et des cuivres. Des chœurs se joignent à l’ensemble pour créer l’atmosphère guerrière si propre à ENSIFERUM. Les guitares et la basse sont les dernières à rentrer en scène pour cette introduction grandiloquente. On enchaîne sans tarder avec « For Those About To Fight For Metal » ! Bien que connue car mise en ligne assez tôt par le groupe, son rythme entraînant produit toujours autant d’effet. Le scream est plus aigu et tendu que ce à quoi on était habitué avec les précédents albums, ce qui donne un ton plus brutal au morceau. Le refrain a tout pour être repris en chœur par une fosse !

Le titre « Way Of Warrior » est plus lourd dès son introduction à la batterie avec des guitares plus agressives mais toujours la touche très dansante d’Ensiferum. Peut être ce titre aura-t-il le succès d’hymnes du groupe comme « In My Sword I Trust » ou la merveilleuse « Lai Lai Hei » ? Avec « Two Paths », on retrouve une chanson plus posée mais toujours aussi puissante. Ce morceau est d’ailleurs l’occasion de profiter d’un peu de chant clair. « King Of Storms » revient vers des mélodies plus rapides avec un background sonore assez riche. Basse et batterie occupent un rôle central dans ce morceau, pour notre plus grand plaisir. Les screams se répondent, tout comme les guitares et le clavier qui semblent se lancer dans un vrai combat. « Feast With Valkyries » marque presque une pause dans cet album au rythme endiablé. Une voix féminine vient se superposer à une ligne musicale relativement sobre (on parle d’ENSIFERUM quand même). C’est un point de vue très personnel mais ce genre de morceau ne me parle pas spécialement, bien qu’il n’a rien de désagréable.

Sur « Don’t You Say », on retrouve le chant clair sur lequel le groupe semble de plus en plus s’appuyer. L’ambiance est presque celte dans la composition mais le morceau est très agréable, bien que dans un genre assez différent de ce qu’ENSIFERUM nous a proposé jusqu’à aujourd’hui. « I Will Never Kneel » me pose un petit problème puisque le morceau est, en lui-même, très réussi et entraînant, mais je ne sais pas vraiment quoi vous dire à son sujet… Peut être qu’on peut souligner la constance d’ENSIFERUM dans son mode de composition et regretter parfois que leur seule évolution notable sur l’album soit l’utilisation du chant clair ? Ah mais attendez, un interlude très doux avec la voix féminine pourrait me faire changer d’avis. Je vous laisse aller le découvrir ! Un seul indice, le morceau s’achève dans une lourdeur et une puissance démentielle.

« God Is Dead » vous donnera instinctivement envie de danser avec sa rythmique et sa ligne mélodique qui se transforme vite en course effrénée ! Le final à l’orgue, qui sert de liaison avec « Hail To The Victor » est une excellent transition. Le scream est accompagné d’une ligne musicale plus discrète que sur les précédents morceaux, ce qui met en avant la batterie. La chanson est guerrière mais sobre, tout ce qu’on aime. « Unettomaan Aikaan » est un morceau acoustique très doux et mélodieux. On regrette presque que cela ne dure que deux minutes…

L’album s’achève sur deux versions alternatives des morceaux « God Is Dead » et « Don’t You Say », mais vous savez quoi ? Je vous laisse la joie de les découvrir. Vous n’en saurez pas plus !

Two paths

Avec Two Paths, ENSIFERUM s’assure un succès assez prévisible puisque les bonnes recettes du groupe sont toujours là avec des morceaux guerriers mais dansants. On apprécie l’utilisation plus fréquente du chant clair mais c’est à peu près la seule grosse évolution qui est proposée sur cet album. Two Paths sonne clairement comme un album fait pour les prestations live tant il déborde d’énergie, on attend donc le groupe sur scène !

Ensiferum Two Paths Metal Blade Records

Ajouter un commentaire