BETRAYING THE MARTYRS + NOVELISTS FR + FRCTRD // La Maroquinerie, Paris - 14-09-2019

60392428 10156954979746638 4856208165970116608 n

Malgré le Mennecy Metal Fest qui bat son plein, c’est une Maroquinerie qui affiche complet pour la release party de BETRAYING THE MARTYRS, groupe de Metalcore bien de chez nous, enfin presque avec leur chanteur britannique mais devenu tellement français ! La file d’attente s’amasse dans la rue Boyer, la soirée s’annonce bien !

FRCTRD

Ouverture de bal avec les FRCTRD (prononcé « fractured ») et rien de tel que du deathcore pour se mettre en jambe si j’ose dire. La formation Parisienne est composée de Vincent au Chant, Filip et Clément aux guitares et Manu à la batterie. Le groupe a beau joué sans bassiste, le son reste lourd et bourrin, un peu trop même, ou bien c’est le micro de Vincent, toujours est-il qu’on entend à peine son growl, sa voix étant couverte par la batterie de Manu qui se lâche derrière ses futs avec un air de possédé. Du reste, les musiciens sont très énergiques et nous le communique bien, avec des morceaux qui sont malgré tout efficaces. Le combo nous fera également cadeau de sa reprise de Black & Blue de Bring Me The Horizon, issue de la belle époque deathcore du groupe. FRCTRD semble avoir quand même convaincu et chauffer le public qui a esquissé quelque timides pogos.

Setlist : 

1. Tyrant
2. Negative
3. Exile
4. Fortress
5. Black & Blue -Bring Me The Horizon cover-
6. Burden

FRCTRD - Tyrant - Official Music Video

NOVELISTS FR

Nos beaux terroirs français regorgent de bonnes choses et ça vaut aussi pour les groupes de Metal français. Et lorsqu’on est amateur de musique extrême bien de chez nous, on ne peut pas rester sans connaître NOVELISTS. Le groupe francilien est composé de Matteo Gelsomino au chant, Charles-Henri Teule et Florestan Durand aux guitares, du frère de ce dernier Amael Durant à la batterie et de Nicolas Delestrade à la basse. Ils proposent un Metalcore à la fois énergique au niveau des riffs, du growl et de la double grosse caisse, mais aussi très mélodique avec des touches de prog/djent. Très mélodique sur les intros de certaines compos tel que The Light, The Fire qui sera accompagné de torches de portables et de briquets à la demande de Matteo. On peut noter une amélioration du son par rapport au groupe précédent mais le chant clair aura quand même de mal à se faire entendre. Quoi qu’il en soit, le public répond présent et se lâchera un peu plus que plus tôt dans la soirée. La setlist comprendra un tout nouveau titre qu’ils joueront pour la première fois en live ce soir, la chanson Head Rush qui sortira en clip plus tard. Mais le combo ne laisse pas ses titres moins récents derrière eux et profite de cette soirée pour ressortir Les Nuits Noires très apprécié des fans et une énorme ferveur s’emparera de la fosse. La très efficace Under Different Welkins orchestrera le premier wall of death de la soirée et l’ambiance est à son paroxysme. Nous voilà bien prêts pour la tête d’affiche de ce soir. Le set se terminera comme il a commencé, tout en poésie avec Voyager et Gravity. Il aura juste manqué la chanson Souvenirs et ça aurait été parfait, mais on ne peut pas tout avoir ! Le groupe ne quittera pas la scène sans une ovation de l’assistance.

Setlist : 

1. A Bitter End
2. The Light, The Fire
3. Eyes Wide Shut
4. Head Rush
5. Antares
6. Les Nuits Noires
7. Under Different Welkins
8. Voyager
9. Gravity

NOVELISTS FR - Head Rush (OFFICIAL VIDEO)

BETRAYING THE MARTYRS

Place à la tête d’affiche de ce soir, BETRAYING THE MARTYRS qui présente son nouvel album Rapture pour cette release party. Tout comme sur cet opus, la setlist débute avec l’intro Ignite et la chanson Eternal Machine. Cette fois le son est vraiment bien réglé, on entend parfaitement les lignes de chants, que ce soit le growl d’Aaron Matts et du chant clair du claviériste Victor Guillet. On peut éventuellement accréditer ça au matos tout neuf du groupe mais pas seulement à mon avis. On réalise bien que les deux premiers groupes ont bien fait leur job quand on voit la fosse de la Maroquinerie en effervescence. Pour une fois, pas besoin de dire pour la énième fois à Aaron de ne pas nous rouler car on sait tous qu’il parle bien français car pour une fois il le fera un peu plus !

Au niveau des titres proposés ce soir c’est bien taillé avec pas moins de sept morceaux issus de Rapture avec Down, Parasite ou encore Monster pour en citer quelques-uns, et agrémentés de plusieurs hits tel que Liberate Me Ex Inferis, Lost for Words ou encore The Resilient. Sur Where The World Ends viendra crowdsurfer à son tour tout en effectuant ses lignes de chants clair. Le duo de guitaristes Baptiste Viguier/Lucas d’Angelo se complètement parfaitement et on notera la bonne entente entre eux et le bassiste Valentin Hauser. Victor jongle comme toujours avec son clavier tandis que le batteur Boris Le Gal fracasse sa batterie. The Swarm orchestra un nouveau wall of death et celui-ci sera suivis par un circle pit, le tout faisant encore plus monter la température de la salle, un vrai four ! Le combo arrive à bien gérer sa prestation tout en évitant les slammeurs qui arrivent dangereusement sur la scène, l’ambiance reste bon enfant !

BETRAYING THE MARTYRS - Eternal Machine (Official Music Video)

Après quelques minutes de répit, BTM est de retour sur scène pour un rappel et un dernier titre, The Great Disillusion issu de l’album précédent The Resilient, où le groupe sera accompagné de Kévin Traoré, chanteur d’AS THEY BURN, qui conclura le set et la soirée. Malgré l’incident de l’été dernier où BTM avait perdu tout son matos et son merch dans l’incendie de leur van lors de leur tournée US, le groupe a su rebondir, plus fort que jamais et continuera de s’imposer dans le milieu du Metal Français.

Setlist : 

Ignite
1. Eternal Machine
2. Wide Awake
3. Incarcerated
4. Down
5. Where the World Ends
6. Ghost
7. Parasite
8. Liberate Me Ex Inferis
9. Life Is Precious
10. Monster
11. Lost For Words
12. Unregistered
13. The Swarm
14. The Resilient
15. Rapture

-En-
16. The Great Disillusion

Betraying The Martyrs Novelists FRCTRD

Ajouter un commentaire