Make it Through - ENDS WITH A BULLET

Cover 41

Make It Through illustre parfaitement le sens de ce bien bel album de ENDS WITH A BULLET.

Nous sommes devant un groupe de metal alternatif symphonique qui marie avec bonheur ces différents mouvements musicaux pour en faire un album prenant. Sympho tout d’abord car les claviers tenus par le guitariste et chanteur Liam Espinosa sont omniprésents et apportent cette touche gothique à l’ensemble. Alternatif avec des morceaux comme Hero ou Dirt qui semblent tirés d’un album de LINKIN PARK avec un chant très rap.

Metal avec les rythmiques du bassiste Dee Castro et du batteur Nidas Richmond viennent rehausser les morceaux plus valus comme Back to Life. Eric Bogren assiste Liam à la guitare pour essayer de durcir un ensemble quand même très mélodique pour un metal bien écrit mais loin d’être du côté obscur de la force, l’album reste propre sur lui et respecte (parfois trop) les standards des styles abordés, sauf sur Last Resort où là, ils se lâchent vraiment et envoient un metalcore violent.

On a droit aux séances inévitables de growling, mais elles ne sont pas du tout représentatives de l’album et des compositions, il semble là aussi servir à durcir un propos assez mainstream. ENDS WITH A BULLET porte un nom pas vraiment représentatif de leur musique mais Make It Through s’écoute et reste très abordable pour ceux qui aiment une dose de mélodie et de souplesse dans un monde de brutes.

A1167c0c13394aa0ab9e595755d687b8

Ends With A Bullet

Ajouter un commentaire